1974-La craie dans l’encrier

Adlibitum 1972 Les années poussière 1972 La craie dans l'encrier 1974 Nil 1975 Jeux de société 1976 Vaguement 1977 Coup d'feel 1979 Geronimo 1980 Johan 1981 Revue et corrigée 1982 T'es pas drôle 1983 La rockeuse de diamants 1983 Flamenrock 1984 Nuit Magique 1986 A Travers les autres 1987  Rocktambule Les romantiques 1991 Maldonne 1993 Mélomanie 1996  Graal Passe moi l'ciel 2005 Une Voix Pour Ferré 2011 Au Cœur De l'Âme Yiddish 2012


33t La craie dans l'envier45t Le square des innocents45t Le square des innocents promo.

- 33t Pressage France : CBS 65982 - Pressage Canada : Columbia FS 90268
- 45t CBS 2006 -> Le square des innocents - Mais demain a qui dirai-je - La craie dans l’encrier
- 45t promo CBS 2066 -> Le square des innocents - Mais demain a qui dirai-je - La craie dans l’encrier


 

Face A

1 Le square des innocents - B.Bergman/D.Boublil/C.Lara
2 Dernière édition - B.Bergman/D.Boublil/C.Lara
3 La craie dans l’encrier - Daniel Boublil/Catherine Lara *
4 Les immortelles - Daniel Boublil/Catherine Lara
5 L’arrière paysage - Daniel Boublil/Catherine Lara

Face B

1 Cœur bat rock - B.Bergman/D.Boublil/C.Lara
2 Mais demain a qui dirais-je - Daniel Boublil/Catherine Lara
3 J’ai raté ma réussite
4 Le manoir (inst) - Catherine Lara

* Avec la participation de Gilbert Montagné et de Cécile Nougaro
Réalisation artistique : Claude Desjacques

 

Cet album est sans doute, où la chanteuse apparaît curieusement frisée. Elle avoue en s’esclaffant : « C’est ma grande période découverte du pétard, peau de mouton qui pue, galette de bouse. Et j’étais frisée… J’avais tout le kit, dans le genre baba cool! ». Il en restera cependant une superbe chanson (écrite par Boublil), « La craie dans l ‘encrier », que Catherine Lara reprend toujours en concert, et qui bénéficiait alors du contrepoint de deux voix inattendues, celles de Gilbert Montagné et de Cécile Nougaro. Seconde curiosité de cet ensemble plus intimiste, la collaboration éclair d’un nouvel auteur, Boris Bergman (futur complice de Bashung et pas mal d’autres) qui se fendait déjà de phrases maison, du genre : « L’Amérique qui se pique encore d’être une héroïne « . Par ailleurs, un titre boublilien, « Cœur bat rock », préfigurait déjà l’évolution de la chanteuse.
Daniel Pantchenko CHORUS 1996

Catherine Lar 1976Deux années ont passé durant lesquelles Catherine a eu la funeste idée de se faire la tête de Marie-Paule Belle. N’importe, elle est touchante en frisettes, manteau afghan et maxi-jupe. Apparition éclair de Boris Bergman (trois textes). Aucune importance puisque tout de ce disque peut s’oublier excepté la merveille signée Boublil : « La craie dans l’encrier ». Guest star de Lara : Gilbert Montagné. Ces deux-là qui auront demain tellement envie de swinguer nous offraient alors un de ces rappels d’enfance comme on n’en fait plus guère. « On poursuit le cours de l’histoire sur un cahier quadrillé, et quand la guerre était terminée, il était quatre heures et quart… » Voix contre voix jusqu’à la cour de récréation où fredonne une petite fille triste : Cécile Nougaro (Céci-i-leu, sa fi-i-lleu…). « La craie dans l’encrier » fut bien belle lors de ce « Discorama » où ils la chantèrent autour du piano de Madame Glaser, sous son œil amusé démenti par l’air pénétré de sa politesse devant toute chose. Jean Musy s’est absenté. Claude Dejacques garde correctement le magasin.
Sylvie Coulomb Chanson Magazine 1985

Sur cet album ; Boris Bergman s’est joint à Daniel Boublil pour écrire trois chansons. Ambiance un peu plus sereine que sur les disques précédents : les musiciens et la chanteuse semblent prendre un plaisir fou dans ces mélodies qui coulent dans l’oreille comme du bon miel. « La craie dans l’encrier » où Gilbert Montagné mêle sa voix à celle de Catherine en est le plus bel exemple.
Quelques belles trouvailles, comme cette « Dernière édition qui suggère plein de choses, qui évoque quelques grands thèmes d’actualité avec autant d’élégance que d’humour : l’énigmatique prophète médiatique, la star devenue poussière, l’or devenu noir, et « L’Amérique qui se pique encore d’être une héroïne ». Un brin de nostalgie avec ces « Immortelles » qui passent au travers des saisons, mais n’émettent aucun parfum. Avec ce voyage dans l’arrière-paysage où s’arrête la déroute de l’âge vagabond ». Catherine glisse sa voix dans des mots et des musiques que l’on dirait jumeaux, tant ils se ressemblent, calmes, paisibles.
Erwan Le Tallec Paroles et Musique 1985

Commentaires

Cet album a été la coloone sonore de mon été en 1975.

Très bel album que j'aimerais écouter encore en CD ou en MP3 !
Avec un concert très sympa au Théâtre des Champs-Elysées et Claude Angel en première partie (pas mal non plus)

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de savoir si vous êtes réellement un visiteur et permet de prévenir toutes intentions de spam.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.