1996-Mélomanie

Adlibitum 1972 Les années poussière 1972 La craie dans l'encrier 1974 Nil 1975 Jeux de société 1976 Vaguement 1977 Coup d'feel 1979 Geronimo 1980 Johan 1981 Revue et corrigée 1982 T'es pas drôle 1983 La rockeuse de diamants 1983 Flamenrock 1984 Nuit Magique 1986 A Travers les autres 1987  Rocktambule Les romantiques 1991 Maldonne 1993 Mélomanie 1996  Graal Passe moi l'ciel 2005 Une Voix Pour Ferré 2011 Au Cœur De l'Âme Yiddish 2012


CD - MélomanieCD promo Errare.CD Promo cetait pas nous deuxCD Promo MelomanieCD promo Souffre DouceurPlanpromoMelo.K7 Mélomanie

- CD Trema 710 716
- CD2t Trema Promo C2 050896 -> Errare Humanum Est - Aviatrice
- CD1t Trema Promo C1 290597 -> Souffre-douceur
- CD1t Trema Promo C1140296 - > Mélomanie
- CD1t Trema C1 101296 - > C’était pas nous deux
- Plan Promo avec CD 5t C5 120296 -> Errare Humanum Est - C’était pas nous deux - Mélomanie - On se ressemble trop - Hispano amerloque


 

1 Errare Humanum Est  -  JC.Vannier/C.Lara-S.Luc
2 C’était pas nous deux -  JC.Vannier/C.Lara-S.Luc
3 Mélomanie -  JC.Vannier/Catherine Lara
4 On se ressemble trop -   JJ.Thibaud/Catherine Lara
5 Hispano amerloque -   JC.Vannier/C.Lara-S.Luc
6 Enfant de la guerre  -  JJ.Thibaud/C.Lara-S.Luc
7 Souffre-douceur  -  JJ.Thibaud/C.Lara-S.Luc
8 Aimez-moi les uns les autres   - JC.Vannier/C.Lara-S.Luc
9 Tu parles -  JJ.Thibaud/C.Lara-S.Luc
10 Aviatrice -  Jean-Clude Vannier

 

♫ Retrouver la partition de cette chanson
Arrangemants : Catherine Lara (1.2.3.4.7.9); Sylvain Luc (5)
Réalisation : Catherine Lara, Sylvain Luc, Yves Jaget (2.3.6.7.8.9); Jacques Revaux (1 et 5);
Jean-Claude Vannier (10)
Sylvain Luc joue exlusivement sur guitare Godin

Ses albums sont le reflet de son âme « Maldonne » était sombre, parce que Catherine traversait une crise sentimentale. Quant à « Mélomanie » il est nettement moins triste. « J’ai surmonté là blessure. C’est dans la sérénité qu’on trouve le recul pour évoquer les chagrins passés. J’ai enfin atteint un équilibre professionnel et affectif. J’ai fait le vide et changé d’appartement pour déménager une nouvelle vie »
Catherine Lara - ( journal Belge 1996)

- Hispano et amerloque

Sur la pochette de son nouvel album, « Mélomanie » Catherine Lara a les cheveux courts. Mais à la vie, on la retrouve telle qu’elle-même. Les traits peut-être un peu tirés car, à la vérité, il est à peine midi et elle a quitté Paris à 7h30, le matin.

- Catherine Lara « Mais c’est amusant ! la promotion, je prends ça comme un jeu. Je suis de celles qui font certes sérieusement leur métier, mais qui ne se prennent pas au sérieux pour autant. Car après tout, je n’ai jamais rien fait d’autre que d’écrire quelques chansons. J’ai l’immense plaisir de faire ce que j’aime et d’en vivre. C’est un sacré privilège qui, malheureusement, n’est pas donné à tout le monde. C’est pourquoi je suis une joviale ».

- Il n’empêche que c’est un métier de mouvances, avec des sommets et des creux.
-Catherine Lara « A chaque fois qu’on sort un nouvel album, on recommence à zéro. Même si, après vingt ans, on fait quand même un peu partie des meubles, on désire se surpasser. C’est ça qui est bien. C’est un métier de Don Juan où on a toujours envie de séduire… »

- Une chansons s’appelle « Hispano-Amerloque », c’est le résumé de votre situation ?
-Catherine Lara « Totalement, à travers l’histoire d’une femme amoureuse de deux hommes, l’un espagnol et l’autre américain. Ma culture fait que j’aime la musique espagnole. D’ailleurs, cet album est plus latin que les autres. Je retrouve mes racines. Mais l’anglo-saxon reste quand même le berceau du rock and roll. C’est attirant aussi. Moi, j’aime toutes les musiques, de Mozart à Peter Gabriel. »

- Et le répertoire populaire ? Si on vous parle de Hervé Villard ou de Herbert Léonard ?
- Catherine Lara « C’est moins ma tasse de thé. Mais je leur reconnais à tous deux la première qualité d’un artiste : la sincérité. Et puis, s’ils vendent à chaque fois, un million de disque, c’est qu’il y a des gens pour aimer. Cela fait aussi partie de notre culture ? Je ne crache pas dessus. Les rengaines restent le fond de sauce de la chanson française. On en a besoin et c’est bien »

Interviewer par Eddy Przybylski 1996

- Enfant de guerre

Catherine Lara 1996« Comme tout le monde j’ai vécu cette guerre de Bosnie et j’en ai bouffé pendant deux ans, en voyant ces enfants sous les bombes. C’est injustice totale. Et s’il est une chose qui m’agresse, c’est l’injustice. Nous sommes à quatre ans de l’an 2000 et nous vivons une époque décadente. Avant tout, à cause d’un manque de tolérance. Le regard qu’on a sur l’autre est un regard très dur. Or, par ailleurs, on n’a jamais vécu une époque aussi libérale puisque aujourd’hui, on a la droit de tout dire et de tout faire. C’est le propre de l’homme ; être capable d’être à la fois heureux et malheureux et d’avoir envie des deux. Comme s’il avait besoin d’être malheureux pour se rendre compte à quel point c’est bien d’être heureux. »
Catherine Lara (Eddy Przybylski pour un journal Belge 1996)

- L’émotion un maître mot

On la retrouve tel qu’on l’aime avec sa musique bien à elle, qui mêle les influences les plus diverses, classiques, romantiques, orientales, africaines, rap.
La cinquantaine apaisée après vingt ans de carrière, la petite femme à la crinière blanche affirme rajeunir d’année en année et se demande si, à ce rythme là elle ne va pas « finir au biberon ! »
« Pas de méthode secrète, dit-elle, c’est en moi, ça doit venir de mes parents. Je vais chanter longtemps, très longtemps, il va falloir me supporter tant que j’aurais de l’émotion, de l’amour à revendre ».
L’émotion, un maître mot pour la rockeuse qui répète, haut et fort, à qui veut l’entendre qu’elle ne veut pas éblouir mais émouvoir, sûrement l’un des secrets de la longévité dans un métier pourtant impitoyable. Pour le reste, l’alchimie de trois éléments : le travail, la chance et le talent . « D'aucuns sont persuadés de leurs génie, dit-elle encore. Moi je suis allée sur scène sitôt que je suis vaccinée à vie contre le syndrome de la grosse tête ! »
Élise Delaube
Notre Temps magazine juin 1996

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de savoir si vous êtes réellement un visiteur et permet de prévenir toutes intentions de spam.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.