1979-Coup d'feel

Adlibitum 1972 Les années poussière 1972 La craie dans l'encrier 1974 Nil 1975 Jeux de société 1976 Vaguement 1977 Coup d'feel 1979 Geronimo 1980 Johan 1981 Revue et corrigée 1982 T'es pas drôle 1983 La rockeuse de diamants 1983 Flamenrock 1984 Nuit Magique 1986 A Travers les autres 1987  Rocktambule Les romantiques 1991 Maldonne 1993 Mélomanie 1996  Graal Passe moi l'ciel 2005 Une Voix Pour Ferré 2011 Au Cœur De l'Âme Yiddish 2012


33t Coup d'feel45t-Coup dfeel  Fuite et fin45t promo eblouis moiK7-Coup dfeel

- Pressage France : 33t CBS 83586 - Pressage Canada : 33t CBS PEC-90529
- 45t CBS 7380 - 45t Promo CBS 7213 -> Coup d’feel - Fuite et fin
- 45t Maxi Promo CBS 12.7215 -> Coup d’feel - Fuite et fin
- K7 S.1631F


 

Face A

1 Les grandes ondes - D.Boublil/Catherine Lara
2 Toi ma mère - Catherine Lara
3 Fuite et fin - D.Boublil/Catherine Lara
4 SVP - D.Boublil/Catherine Lara
5 Les orties - Catherine Lara
6 Éblouis-moi - J.P.Ferland/Catherine Lara

Face B

7 Coup d’feel - D.Boublil/Claude Engel
8 Rock and reel de Montréal - L.Plamondon/Catherine Lara
9 Petit homme - D.Boublil/Catherine Lara
10 Johnny B - D.Boublil/Claude Engel
11 Aloha - J.Rousseau

Produit par André Perry "Le Studio" Morin Heights - Quebec
Les grandes ondes : Catherine Lara Piano
Toi ma mère : Catherine Lara Guitare ovation
Les orties  et fuite et fin : Catherine Lara Violon électrique et guitare électrique
SVP : Catherine Lara guitare acoustique
Éblouis-moi : Catherine Lara clavier et violon
Rock and roll de Montréal : Catherine Lara violon et clarinette
Aloma : Catherine Lara clavier et cloches
Petit homme et coup de feel : voix Catherine Lara et Nanette Workman
Rock and roll de Montreal : voix Catherine Lara

Avec son nouvel album « Coup d’feel »,Catherine Lara vient de s’inventer une nouvelle musique. C’est dans son appartement du Marais, qu’elle nous a reçu pour nous parler avec passion de ce disque. « Ce disque, tu sais, c'est une histoire d’amour. C’est fou, je ne sais pas comment j’ai pu faire ça, tout le monde m’a aidé. Nous avons enregistré au Canada à 50 kilomètre de Montréal, dans les montagnes ». Catherine parle avec la ferveur qu’on lui connaît. Ce disque, elle l’a réalisé avec une équipe extraordinaire : les meilleurs musiciens du genre et surtout avec une fille à la voix géniale, Nanette Workman, avec qui elle a chanté « Coup d’feel ». Le style de Catherine a complètement changé. Aujourd'hui elle avoue : « Je renie pas ce que j’ai fait auparavant, mais les chansons ont le succès qu’elles méritent ».
Ce 7e album, - eh oui déjà! - a donné à un très grand nombre de jeunes l’envie de découvrir cette fille qui est une de nos meilleures française. « Coup d’feel » grimpe chaque semaine dans les hit-parades.
Salut mai 1979

1978, Catherine part enregistrer son nouvel album au Québec, dans un studio célèbre (Morin Heights). Les textes sont de Boublil, Plamondon, Jean-Pierre Ferland, et Catherine en concocte exceptionnellement deux, aux parfums d’enfance, « Toi, ma mère » et « Les orties » : « J’ai mis plus de trente ans / A redevenir l’enfant /Qui caressait les orties / Pour épater la galerie ».
Mais l’électrochoc de Coup d’feel, c’est une autre vision de la musique : « Virage total, formule 1.
« Je change tout. Je rencontre le producteur André Perry , un fou allumé québécois, qui me dit : «  c’est gentil ces petites chansons mais il va falloir groover, ma fille ! ». Là, il me présente des pointures américaine , Tony Levin, Jean Roussel… et Nanette Workman pour les chœurs, et dans le studio, on met le feu… je découvre le fun, le funky, avec des musiciens qui jouent simplement avec le cœur et l’oreille : «  Je ne veux pas voir de partitions ! » . Avec Engel, on était quand même un peu structurés. Il nous a tout fait jeter. Et ça jouait ! C’était une expérience formidable ! ».
Catherine Lara
L’album sort donc en 1979, et va bénéficier d’une promotion démesurée, à l’américaine. Catherine Lara poursuit :
« J’étais également tombée sur un autre allumé, Jacques Ferrari, qui dirigeait CBS à l’époque. Il a complètement flashé et affrété un avion avec cent personnes qui sont venues écouter l’album à Montréal. C’était le délire total. Je crois bien qu’il a dû se faire foutre à la porte à cause de ça… ça reste un très grand souvenir. Une fois que tu as vécu ça, tu ne peux plus revenir en arrière : le côté rythmique était ancré en moi : « Coup d’feel », je le chante encore. C’est une chanson et un album clés dans ma vie ».
Catherine Lara (Daniel Pantchenko CHORUS 1996)

Catherine Lara 979Une énorme campagne de promotion bâtie autour de « Coup d’feel » a occulté auprès de beaucoup l’intérêt réel de ce qui reste à ce jour l’un des disques les plus aboutis et les plus représentatifs des talents de Catherine Lara. Une ballade pour voix seule et piano cet album, qui se termine par un déluge de chœur et de percussions nées d’unions multiples et libres du Brésil et des Antilles. Entre les deux, tous les rythmes et toutes les couleurs musicales de l’univers de Catherine, où tout est parfaitement ordonnancé par André Perry le producteur : tout est structuré, huilé, à la fois nerveux et mélodieux, sans que jamais le « feeding » en souffre.
« pas la peine de chercher ailleurs ce qu’on ne trouve ici. On peut être un grand voyageur sans sortir de son lit (…) On n’peut pas vivre sans amour » (« Les grandes ondes »). Pas de destination lointaine sur son carnet d’adresse, mais des voyages intérieurs pleins d’émotion : « Donne-moi deux-trois mots qui veulent dire quelque chose, étends-moi que le dos en vers ou en prose… Surprends-moi, étonne(moi, allume et j’explose. Fais du vent, fais du feu, mais fais quelque chose » (« Éblouis-moi »), une très belle chanson de Jean-Pierre Ferland). Ou bien, comme ce « Petit homme », cherche la vérité au fond d’une tasse de thé ou au fond du puits. On peut aussi se faire son propre cinéma, comme « Johnny B », ou se dessiner une chanson « pour charmer les moutons, apprivoiser les fleurs » (« SVP »).
Plamondon, Ferland et Boublil ont écrit les textes, et Catherine elle-même (c’est nouveau) « Toi ma mère » et « Les orties », deux chansons qui contribuent à donner une certaine unité de ton à l’album et une certaine authenticité humaine, une dimension nouvelle à la chanteuse-compositrice Lara.
Erwan Le Tallec Paroles et Musique 1985

Ça s’appelle un virage. Apparition d’un producteur : André Perry. Portait de l’artiste enfin déchaînée sur une musique de Claude Engel, habillée par Daniel Boublil. Des Rob Stenens, des Nick Blagona et autres Bunny Brunnel swinguent autant que leurs noms l’indiquent. ça tombe bien, il était temps. Six albums à attendre qu’elle se file ce  « Coup de feel » avec une pincée de Québec dans les tunes. Nanette Workman feule les chœurs, Luc Plamondon nostalgise le « Rock and reel de Montréal ». La pêche finalement kidnappée. Du coup Catherine prend le temps de s’offrir des odeurs d’enfance comme elle les aimera toujours : « Toi ma mère » et «  Les orties ». « J’ai mis plus de trente ans à redevenir l’enfant qui caressait les orties pour épater la galerie en riant… »
Sylvie Coulomb Chanson Magazine 1985

Le dernier « Coup de feel » de Catherine Lara

Catherine Lara 1979Studio Morins Heiths, dans les Laurentides, à une centaine de kilomètres de Montréal, l’alentour est impressionnant. De larges baies vitrées découvrent une colline d’une blancheur immaculée. AU pied, un lac gelé s’étire paresseusement et non moins froidement le long d’une ligne floue. A l’intérieur du studio, il fait chaud et bon.
Catherine, elle, on l’attendait. On la connaissait. Elle nous a eu. Et comment ! Son microsillon ( Coup de feel) est plein de neige. Une solution idéale, si je puis dire, pour changer de décor. Cela commence par « Les grandes ondes… » Seule au piano, Lara la voix ample, chante : « Pas la peine de chercher ailleurs ce qu’on ne trouve ici. On peut être un grand voyageur sans jamais sortir de son lit… »
L’aventure commence… Une belle guitare éclate dans un coin, monstrueuse. C’est Claude Engel, son guitariste préféré, qui la teint, quel son ! Catherine chante « Toi ma mère… » Voyage initiatique du fœtus. Les mots sont tendres, les vicions nerveuses. Sous le fantastique, l’amour. Musicalement les émotions sont à la mesure du texte. Fortes et belles.
« Fuite sans fin » : Le texte de Daniel Boublil fourmille de sous-entendus sur une musique désespérément lente et belle. A croire que le je jour où cette chanson a été enregistrée, tous ses compagnons musiciens avaient les »bleus » (tristesse). Non, Catherine n’est pas carrément passée des sonates de Mozart au hard rock, de ZZ top. Mais il s’en faut de peu.
Alors, Catherine danse… « SVP », autre chanson de cet étonnant album. Trois mesures de tango et une explosion de tous les styles, la guitare de Claude Engel électrise, le violon de Catherine arpège et la chanson dit : « Svp dessine-moi une chanson pour charmer des moutons, apprivoiser les fleurs ! Je crois que c’est ce qu’il faut faire.  Pas folle la guêpe. Soit Catherine a décidé de sauter, mais elle retombe toujours sur ses pieds. Elle confie, cabotine : « Y’ en a qui vont prendre ça au premier degré, ça sera encore plus drôle… »
Drôle, comme ces « Orties », balade à écouter sans le sens du poil, Catherine y raconte ses souvenirs d’enfance où, pour épater la galerie, elle caresse les orties.
Les paroles des chansons de Lara sont écrites par Daniel Boublil, un petit mec à lunettes drôles, l’allure d’un étudiant, les yeux pétillants d’intelligence. Les « Orties », c’est elle qui l’a écrite. Mais « Éblouis-moi », c’est Jean-Pierre Ferland, un sacré québécois. C’est la plus belle chanson de tout l’album.
Le piano, le violon, les guitares, la batterie, tout et tout est merveilleusement à sa place, net, sans fioritures. La mélodie est si belle qu’il est difficile de résister à la tentation de mettre et remettre cette chanson qui dit : « Étends-moi sur le dos en vers ou en prose. Éblouis-moi (…) Surprends-moi, étonne-moi. Fais du feu, fais du vent, mais fais quelque chose (…) Ne dis rien, fais le pas qui me mette au monde encore une fois. »
Catherine a fait le pas. Pour elle aussi, c’est une renaissance. Elle a eu les moyens de ses désirs, un des dix meilleurs studios d’enregistrement au monde, une flopée de musiciens pêchés dans le gratin de la rock musique : Gary Brown, Jean Roussel, Claude Engel, etc. Elle a chanté avec les sœurs Mc Garrigle et Nanette Workman.
« Coup de feel ». Là ça balance carrément funky. Tempo musclé, cuivres et tout le bastringue, Catherine chante avec Nanette Workman.
L’autre contribution de qualité, c’est celle de Kate Mc Garrigle, une des deux sœurs, merveilleuses chanteuses de folk et de traditionnel, elle prête sa voix dans le « Rock and Reel de Montréal », chanson-hommage à la ville, avec accent du terroir violon, bandonéon, et orgue de barbarie. Frémissant.
Dans « Petit Tom », cette histoire d’un homme qui cherche la vérité au fond de sa tasse de thé, Catherine Lara fait à elle seule tout le symphonique de Berlin, par un jeu subtil de ré enregistrement des cordes.
« Johnny B ». Clin d’œil à Hollywood et aux mélodrames lacrymogènes, un cow-boy revient chez lui, mais sa femme est devenue une grande star… puis, il y a ce mauvais calembour que ni Lara ni Boudlil n’ont voulu rater. La star s’appelle Lucie. La chanson finit sur : « Et si elle est en enfer, laisse Lucie faire ».Woaoh ! Là, encore une fois, on n’a pas peur de déménager dans les rythmes. Faut ce qu’il fait. Et c’est très bien. Surtout que « Petit Tom » annonce l’explosion finale. « Aloha », clame l’esprit de l’album. C’est une jungle de percussions de chœurs, ça vacille du côté de Rio, et c’est tous les rythmes à la fois. – Voilà ; A bon entendeur… Salut.
Laredj Karasallah pour Télérama mars 1979

Commentaires

Kate McGarrigle, voix et bandonéon sur Rock and réel de Montréal.

Merci pour le nouveau site beaucoup plus aéré!
Jean L.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de savoir si vous êtes réellement un visiteur et permet de prévenir toutes intentions de spam.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.